Pharma Horizon, Protégez-vous, find it all, tout trouver, tout savoir
Pharma Horizons, Protégez-vous, health specialist directory
Pharma Horizon, Protegez-vous, find it all, tout trouver, tout savoir

English

Définition de traitement laser de l'oeil : permet aux patients souffrant de déficience visuelle de retrouver une vision claire. Le traitement laser de l'oeil s'applique à la majorité des troubles, telle que la myopie, l'astigmatisme, l'hypermétropie et bientôt la presbytie.

Il existe 9 rubriques d'informations
Spécialistes en soin de santé

PharmaHorizon, Buy healthSanté

PharmaHorizon, Spas-Canada, canada-spas, piscinesSpas

PharmaHorizon, Immeuble à revenusInvestissement locatif

PharmaHorizon, Maison a revenusMaison à revenus

PharmaHorizon, Maison unifamilialeMaison unifamiliale
PharmaHorizon, Climatisation et chauffageClimatisation
PharmaHorizon, Systeme d'alarmeÉnergies renouvelables
Finances
Assurances

Google
 

Accueil
Contact
Confidentialité


Glossaire et lexique des traitements et soins de l'oeil
 

Accommodation : capacité de mise au point pour la vision de près . Le cristallin permet l’accommodation. .

Acuité visuelle : un des critère des performances visuelles. L’acuité visuelle est appréciée en faisant lire des caractères de plus en plus petits, de loin et de près, sans et avec verres correcteurs, et s’exprime en dixièmes. D’autres éléments interviennent dans les performances visuelles : champ visuel, vision des couleurs, sensibilité aux contrastes etc. .

Angiographie : consiste à injecter du colorant dans les veines afin de mieux observer les vaisseaux sanguins rétiniens et choroîdiens et photographier la rétine après des délais variables . L’ examen est réalisé en ambulatoire (pas d'hospitalisation). Il faut dilater les pupilles au préalable et vous ne pourrez conduire pendant les deux heures qui suivent. Certains effets secondaires sans gravité sont possibles: peau et urine colorés plusieurs heures après l'injection, nausées, malaise, allergies.

Anneaux intra-cornéens : cette technique plus récente consiste à glisser des éléments semi-circulaires dans l’épaisseur de la cornée. Elle permet de corriger la myopie en épaississant la périphérie de la cornée. Elle est réversible, ajustable, et permet de corriger des myopies inférieures à 4,5 dioptries. Elle permet de traiter certains kératocônes.

Astigmatisme : il provient d’un défaut de la cornée - ou parfois du cristallin. Ils ne sont pas sphériques comme un ballon de football, mais ressemblent à un ballon de rugby.
La vision est floue à toutes les distances. Une fatigue visuelle, des maux de tête peuvent révéler l’astigmatisme. Il existe une gêne à la lumière et une confusion de certaines lettres : certaines lignes (par exemple verticales) sont floues et d'autres (par exemple horizontales) nettes. L’astigmatisme est congénital ou acquis (par exemple après une intervention de cataracte, après une greffe ou après un accident)

Binoculaire : vision obtenue avec les deux yeux.

Cataracte : Opacification du cristallin. La vision se modifie lentement : éblouissement par la lumière, " voile dans ou devant l’œil ", couleurs plus ternes, lecture parfois difficile.

Champ visuel : espace visuel périphérique vu par l'œil. Il s'étend normalement de 60° en haut, 70° en bas et 90° environ latéralement. Lorsque le champ visuel est altéré, des zones du champ sont moins sensibles, voire aveugles.

Choroïde : tissu très vascularisé situé entre la rétine et la sclérotique

Cornée : partie avant ou antérieure de l’œil, transparente, sur laquelle sont posées les lentilles de contact. C’est le dioptre le plus puissant de l’œil. Elle permet la convergence des rayons lumineux. Une très légère modification de la courbure de sa face antérieure permet de corriger les myopies, les hypermétropies et les astigmatismes.

Corps ciliaire : corps situé entre le cristallin et la rétine. Il reçoit les fibres zonulaires et sécrète l’humeur aqueuse

Corps vitrée : gel remplissant la cavité située entre la rétine et le cristallin.

Cristallin : lentille située dans l’œil, en arrière de l’iris. Ses modifications survenant vers 45 ans sont à l’origine de la presbytie, puis de son opacification ou cataracte.

Cylindres : verres permettant de corriger l’astigmatisme.

Décollement de rétine (DR) : perte de contact entre la rétine et l’épithélium pigmentaire et la choroïde. C’est une affection rare mais grave qui amène à la perte de la vision en l'absence de traitement. Le décollement est dû aux tractions du gel vitréen sur le tissu rétinien avec apparition d'une déchirure rétinienne. Progressivement, le tissu se décolle à partir de la déchirure avec soulèvement de la rétine. Si le décollement s’étend jusqu’à la macula, l’œil ne peut plus voir. Aussi, il est essentiel d’éviter que la rétine ne se décolle en renforçant l’accolement rétinien grâce au laser argon.

Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age ( DMLA ) : perte progressive des cellules visuelles maculaires. Première cause de mauvaise vision en France et dans les pays industrialisés chez les personnes de plus de 50 ans. elle n'atteint que la macula. Aussi, elle ne peut être responsable de cécité complète.

Dioptrie : unité de mesure de la puissance d’un verre correcteur. Le degré de myopie ou de toute autre amétropie ( hypermétropie, astigmatisme, presbytie) est fonction de l’importance du verre correcteur qu’il faut placer devant l’œil pour que la meilleure acuité visuelle soit atteinte. Cependant, les 10/10èmes fatidiques ne seront pas atteints par tous !!! Nos yeux sont tous différents, et certains d’entre nous voient mieux que d’autres, voient même des caractères plus petits que 10/10, et arrivent à 20/10èmes !! D’autres ne voient pas mieux que 3 ou 2/10, voir moins…

Dixièmes : ( 1 ,2,3, 7 ou10 dixièmes) : une des méthode de mesure des performances visuelles d’un œil, appréciées en demandant au patient de lire des caractères de plus en plus petits.

Emmétropie : caractérise un œil qui ne nécessite pas de correction optique pour voir.

Excimer (laser) : le laser excimer (de la contraction des mots anglais « excited » et « dimer ») émet des ultra-violets qui permettent de gommer et re surfacer la cornée.
Deux techniques effectuées avec le laser excimer sont actuellement disponibles pour corriger les myopies, les astigmatismes et les hypermétropies : PhotoKératéctomie Réfractive (PKR) et Lasik.

Glaucome : le glaucome est une maladie du nerf optique due le plus souvent à une augmentation de la pression dans l’œil. Il se manifeste par une perte du champ visuel due à la destruction de fibres optiques.

Glaucome aigu : le glaucome aigu est une augmentation rapide et majeure de la pression de l’œil (50 mm Hg) due à un blocage de la circulation du liquide par l’iris, qui est plaqué contre la cornée. Dans certains yeux (hypermétropes), l’espace entre le cristallin et l’iris est anormalement étroit, le passage en avant à travers la pupille est bloqué, le liquide pousse l’iris et le fait bomber vers l’avant contre la cornée.

Glaucome chronique : le plus fréquent des glaucomes, dû à un dysfonctionnement du trabéculum. Il se traduit par une augmentation de la pression car le liquide ne peut être évacué correctement. Il se développe lentement, sournoisement, sans donner de signes d’alarme, sans douleur : le patient ne se doute de rien jusqu’à ce que sa vision périphérique diminue et soit définitivement perdue. La vision centrale restante peut encore être sauvée si le traitement est rapidement efficace.

Greffe de cornée : remplacement de la cornée centrale pathologique par la cornée d’un donneur. Elle peut être superficielle (lamellaire) si l’opacité est superficielle, ou totale (transfixiante) si l’opacité est profonde.

Humeur aqueuse : liquide circulant dans l’œil. Sécrétée par le corps ciliaire situé entre le cristallin et la rétine, elle passe à travers la pupille et est résorbée au niveau du trabéculum. Les anomalies de résorption dues à un dysfonctionnement du trabéculum sont responsables d’une augmentation de la pression oculaire et du glaucome.

Hypermétropie : l’hypermétropie est une anomalie de l'oeil responsable d'une mauvaise vision de près et de loin, surtout pour les fortes hypermétropies, ou après 40 ans. L’ image d’un objet qui se forme normalement sur la rétine, se forme en arrière de la rétine, car l'oeil est trop court.

Implant intra-oculaire : l’implant est une lentille destinée pour être fixée à l’intérieur de l’œil en avant ou en arrière de l’iris, ou à la place du cristallin. Il permet de réduire la puissance des verres correcteurs, et souvent d’éviter le port de lunettes. Parfaitement tolérés par l’œil (jamais de rejet), ils sont durs en plexiglas ou souples en silicone, acrylique, ou hydrogel. Conçus pour durer toute la vie, ils ne nécessitent aucun soin. L'intervention, si nécessaire, est réversible. Toutes les puissances d'implants existent pour corriger toutes les myopies ou hypermétropies des patients. L'implant adaptée à chaque oeil est commandé après mesure informatique de la courbure exacte de la cornée et de la longueur de l’oeil. L'intervention, si nécessaire, est réversible.

Implants multifocaux pour la presbytie : le remplacement du cristallin par ces implants souples permet de voir de loin et de près le plus souvent sans correction par lunettes, que vous soyez emmétrope, myope ou hypermétrope

Iridectomie : ouverture dans la périphérie de l’iris réalisée par laser argon ou yag ou la microchirurgie visent à réaliser une iridectomie périphérique afin de permettre à l’humeur aqueuse de passer de l’arrière à l’avant de l’iris et réduire la pression intraoculaire.

Iris : diaphragme permettant de faire varier la taille de la pupille en fonction de la lumière. Sa couleur détermine la couleur de l’œil : bleu, vert, marron.

Kératocône : déformation conique de la cornée, responsable d’un astigmatisme et d’une myopie. Cette maladie touche le plus souvent le sujet d’une vingtaine d’années. Elle est souvent bilatérale. Le traitement consiste à adapter une lentille dure, ou à opérer en mettant en place des anneaux cornéens qui auront tendance à réduire le kératocône. En cas d’échec, seule la greffe de cornée permettra de traiter cette affection.

Larmes : liquide sécrété par les glandes lacrymales qui hydrate, nourrit et lubrifie l’œil

Laser argon : laser utilisé pour renforcer la rétine et prévenir son décollement.

Lasik : cette intervention consiste à découper une très fine lamelle cornéenne superficielle de 160 µm à l’aide d’un petit rabot (Microkératome) traiter la partie profonde de la cornée avec le laser excimer, puis réappliquer la lamelle sur la surface de la cornée. Ainsi, l’intégrité de la cornée est conservée, l’épithélium est laissé en place sur la lamelle.

Macula : partie centrale postérieure ou arrière de la rétine, située dans l’axe visuel, où se forme les images. Sa dégénérescence est fréquente après 70 ans, responsable de baisse visuelle.

Microkératome : petit rabot utilisé lors du lasik permettant de découper une très fine lamelle cornéenne superficielle de 160 µm

Myopie : la myopie est une anomalie de l’œil responsable d'une mauvaise vision de loin Le myope peut voir très correctement de près, mais dés que l'objet qu'il regarde s'éloigne de lui, l’ image de cet objet- qui se forme normalement sur la rétine - se forme en avant d’elle chez le myope car l’œil est trop long. La correction de la myopie se fait par un verre de lunette ou une lentille de contact concaves ou divergents. Le même effet optique peut être obtenu en aplatissant le centre de la cornée au laser ou par tout autre moyen chirurgical. Une lentille concave ( ou implant myopique) peut être placée dans l’œil Actuellement, toutes les myopies peuvent être corrigées chirurgicalement chez les patients qui ne souhaitent plus porter de lunettes ou de lentilles de contact.

Nerf optique : nerf transmettant les informations visuelles de l’œil au cerveau.

Papille : origine du nerf optique situé en arrière de l’œil.

PhotoKératéctomie Réfractive (PKR) : le laser excimer gomme la surface de la cornée après en avoir retiré la couche superficielle ou épithélium (peau de la cornée)

Presbytie : la presbytie est une diminution de la capacité de l’œil à accommoder. L’accommodation est le moyen par lequel l’œil peut se régler automatiquement pour voir de loin ou de près selon les besoins. On peut comparer cela au système de mise au point automatique d’un appareil de photo. L’accommodation se fait grâce au cristallin . Le cristallin est une lentille qui est à l’intérieur de l’œil. La puissance ( ou force de convergence) du cristallin peut varier. Quand on observe un objet situé au loin, le cristallin est au repos ; quand l’objet se rapproche, le cristallin bombe et augmente sa puissance, ce qui permet de voir de près.

Pupille : orifice situé au centre de l’iris dont le diamètre varie avec la lumière.

Réfractive (Chirurgie) : toute chirurgie qui permet de réduire la puissance des verres de lunette nécessaires chez nombre d’entre nous pour voir net de loin et/ou de près. Nombreuses sont les possibilités chirurgicales actuelles pour corriger votre myopie, votre astigmatisme, votre hypermétropie et votre presbytie. Elle est actuellement si précise qu’il est le plus souvent possible de se passer de lunettes.

Rétine : tissu nerveux sensible à la lumière sur lequel convergent les rayons lumineux. La rétine est formée de plusieurs couches de cellules nerveuses qui sont sensibles à la lumière et transmettent les informations au cerveau par les fibres nerveuses qui cheminent par le nerf optique et les voies optiques. Elle est collée à l'intérieur de l'œil contre la paroi sclérale, au contact de l’épithélium pigmentaire et la choroïde, nécessaires à la survie des cellules rétiniennes.

Sécheresse lacrymale : déficit en larmes

Sclérotique : coque blanche de l’œil, perforée en avant par la cornée et en arrière par le nerf optique.

Sphères : verres permettant de corriger la myopie, l’hypermétropie, la presbytie. On distingue les verres sphériques concaves pour la myopie, convexes pour l’hypermétropie et la presbytie.

Topographie cornéenne : analyse très précise de la morphologie de la cornée par ordinateur.

Trabeculectomie : elle consiste en une dérivation qui facilite le drainage du liquide intraoculaire. Il existe actuellement plusieurs types d’opération qui ont le même but. La normalisation de la pression par la chirurgie filtrante constitue un moyen efficace de ralentir, voire de supprimer la dégradation du nerf optique.

Trabéculorétraction : traitement au laser du trabéculum : il consiste à envoyer un faisceau laser argon sur le trabeculum pour majorer le passage du liquide (ou filtration). Malheureusement, les effets inconstants ne sont que temporaires

Trabéculum : tissu situé dans l’angle irido-cornéen, assurant la résorption de l’humeur aqueuse. Les dysfonctionnements du trabéculum sont responsables d’une augmentation de la pression oculaire et du glaucome.

Trépanation : ouverture circulaire de la cornée à l'aide d'un trépan.

Vaisseaux rétiniens : vaisseaux circulant sur la face antérieure de la rétine, et assurant sa vascularisation.

YAG (laser) : laser utilisé pour couper, ouvrir la capsule cristallinienne et l’iris

Top 10 links: Increase your trafic with top links
annuaire www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web. Yakavoir.com, l'annuaire des sites classés par points et par les internautes. meilleur site Sonde de mesure Finance
Zone Annonces
Nos partenaires: Immobilier | Immobilier Annonces | Partenaires | Top Dir | Alfa Sites | Annuaire de sites
Annonces Particuliers

Usopo